« Chromorphographie » :

constitué de trois idées (couleur, forme, dessin) ce mot est un enchaînement contracté de substantifs piochés dans le grec ancien ou quelque chose du genre. Chromo, morpho et graphie.

Il s’agit d’une photographie qui ne décrit pas un objet, une situation ou un tableau. Une photographie qui ne raconte rien. Cependant, c’est une image forte, souvent abstraite dont émane une impression esthétique à partir des couleurs et des formes qui la composent.

 

J’avais besoin, de nommer ces images parfois étranges aux antipodes des photographies descriptives, des portraits, des paysages.

 

Ces images particulières, insolites qui provoquent de notre part trois réactions successives : « ouaaaah », « c’est quoi ? » et « on dirait… ».

C’est là que l’imagination du spectateur se laisse aller …

Les chromorphographies sont partout.

J’en distingue plusieurs domaines : les images « pleine page », les enchevêtrements, les cosmiques, les aquatiques, les graphiques…

Certaines sont statiques, pérennes, solides, d’autres sont éphémères, virtuelles, irréelles.

 

 

 

des chromorphographies de plusieurs sortes : pleine pageaquatiquesenchevêtrementscosmiquesgraphiquestexture et matière